Les machines packaging d’occasion : nouvelle entrée dans notre catalogue

Makinate | Package

Bonjour à tous et merci d’être toujours aussi nombreux à nous suivre sur notre blog d’actualité industrielle Makinews. Aujourd’hui nous souhaitons vous présenter notre petite dernière, la dernière arrivée, notre chouchou, notre nouvelle catégorie : le packaging. Venez découvrir avec nous de quoi il s’agit.

 Nouvelle catégorie sur le catalogue de Makinate: les machines packaging et les machines de process d’occasion

Le secteur du packaging : pour qui ? pour quoi ?

Le packaging, le conditionnement, l’emballage, … il existe en effet plusieurs appellations pour ce secteur d’activité. Peu importe donc comment nous l’appelons, le principe, vous l’aurez bien compris, est celui d’emballer des produits de différents types, formes, et dans divers secteurs d’activités. Il suffit de regarder autour de vous pour vous rendre compte du nombre à votre portée en ce moment même, qui sont emballés. Le choix est encore plus vaste lorsque vous allez dans un supermarché, vous vous rendez alors compte de tous les divers types d’emballage existants. Rendez-vous maintenant dans une pharmacie et observez tous les emballages présents.

Le secteur du packaging est très large. Hormis dans les secteur agroalimentaire, pharmaceutique, nutraceutique, cosmétique, ou encore celui des boissons par exemple, nous le retrouvons également dans le secteur du bâtiment, de l’informatique, et dans bien d’autres secteurs, mais la liste est trop longue pour les énumérer tous!

 

Les fonctions du packaging

Le rôle du packaging, notamment au niveau marketing, est très important, car c’est la première chose que le consommateur voit et qui va influencer nettement son choix d’achat. Le packaging rentre également dans un processus d’identification : en effet le consommateur va identifier une marque grâce aux couleurs, à la forme, aux textes, logos présents sur l’emballage du produit. Par exemple, dans un rayon immense tout le monde serait capable d’identifier immédiatement une tablette de chocolat Milka (grâce à la couleur mauve), un pot de Nutella (grâce à l’inscription et le logo en grand sur le pot), ou encore un pot de crème Nivea (couleur bleue et logo blanc). Les exemples sont infinis, et sont tellement ancrés dans nos têtes, que nous nous en rendons même plus compte.

Outre ces fonctions d’identification (purement marketing), rappelons que les fonctions principales sont celles de contenir un produit, le protéger, faciliter son transport, et tracer le produit de l’emballage à son arrivée dans le rayon.

Différents types de packaging

Il existe 3 différents types de conditionnement, ayant chacun un rôle précis :

  1. le packaging primaire, celui qui est en contact direct avec le produit
  2. le packaging secondaire, celui qui enveloppe le primaire (en général un carton, une boite, …)
  3. le packaging tertiaire, qui regroupe les produits emballés en une seule unité pour faciliter le transport (par exemple sur une palette).

A chaque type de packaging correspond une machine industrielle qui effectue ce travail.

Les machines packaging

Venons-en au cœur du sujet : les machines packaging. Comme anticipé, à chaque type de conditionnement correspond une machine, qui sera selon les besoins du client manuelle, semi-automatique ou complètement automatique. Le principe de fonctionnement est à peu près le même pour toutes les machines packaging de tous les secteurs d’activité (que ce soit en agroalimentaire, dans le secteur des boissons, ou dans le secteur pharma, nutraceutique ou cosmétique), avec quelques différences au niveau des règlementations.

En effet, les machines de conditionnement dans le secteur pharmaceutique sont liées à de nombreuses réglementations dictées directement par le Ministère de la Santé. Les machines doivent donc être dotées de nombreux contrôles tout au long de la ligne : par exemple lecteur du code barre sur l’étui, vérification de l’intégrité des comprimés dans les blisters, vérification du nombre de pilules dans un flacon, présence ou non de la notice dans l’étui, présence du bouchon sur un flacon, … la liste est longue et c’est la raison pour laquelle les lignes de conditionnement pharmaceutiques sont souvent complexes.

Conditionnement pharmaceutique ou nutraceutique

Les machines pour le conditionnement de produits pharma, nutraceutiques et cosmétiques

Makinate est spécialisée dans les machines packaging d’occasion des secteurs pharmaceutique, nutraceutique et cosmétique, et présente un vaste choix de machines de conditionnement primaire et secondaire d’occasion: de la blistéreuse, aux différentes remplisseuses de liquides (monobloc de remplissage bouchage), étuyeuses horizontales ou verticales, encartonneuses, compteuses de comprimés, étiqueteuses, lignes entières de production et de conditionnement pour sachet, tubes, flacons, etc.

Vous trouverez donc les machines pour le remplissage de forme sèche (poudre par exemple), au remplissage de forme liquide, mais vous pourrez aussi y retrouver quelques machines de process pour ceux qui pourraient être intéressés, comme les presses à comprimés ou les divers lyophilisateurs ou autoclaves.

Makinate | Etuyeuse horizontale Marchesini BA 50 d'occasion
Etuyeuse horizontale Marchesini BA 50 d’occasion

En bref, que vous soyez une petite entreprise pharmaceutique, à la recherche d’une machine, un grand groupe pharmaceutique à la recherche d’une ligne complète de production et ou conditionnement, un laboratoire, un petit producteur de produits nutraceutique, un sous-traitant d’une grande marque cosmétique, vous trouverez dans notre catalogue de machines packaging d’occasion votre bonheur !

Vous pouvez également nous contacter en cliquant sur le bouton ci-dessous si vous avez besoin d’aide et de conseils pour le choix de votre machine, les experts de Makinate seront heureux de pouvoir vous aider.

Contactez nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *