Comment le Covid a modifié le marché du packaging pharmaceutique

Il est indéniable que la pandémie de Sars-CoV-2 a eu un impact sur le secteur pharmaceutique. La propagation extrêmement rapide du virus, et la nécessité de trouver et de distribuer un vaccin le plus rapidement possible, ont conduit l’ensemble de l’industrie pharmaceutique – et le secteur du conditionnement des médicaments – à revoir les procédures et les processus.

Le secteur du conditionnement des médicaments, en particulier, a dû repenser et redéfinir l’ensemble de son infrastructure et de sa gestion des flux afin de suivre le rythme de la chaîne de production. Les entreprises italiennes ont joué un rôle de premier plan dans ce secteur. De nombreuses entreprises italiennes, avec plus de dix ans d’expérience, ont été directement impliquées dans la production de flacons et d’ampoules pour le vaccin anti-Covid.

Maintenant que la phase d’urgence est passée (mais pas complètement), le secteur du conditionnement pharmaceutique s’adapte à un marché complètement différent de ce qu’il était il y a deux ans.

L’emballage pharmaceutique dans l’ère post-Covid

Comme l’explique M. Konstantin Gerbold, chef de produit chez le géant allemand Uhlmann, le Covid-19 a accéléré un processus qui était déjà en place depuis un certain temps. L’industrie du packaging pharmaceutique s’était déjà préparée à une longue série de changements, mais la crise sanitaire (et économique) déclenchée par le virus Sars-CoV-2 a incité l’ensemble du secteur dans le monde entier à mettre de côté tous les scrupules possibles.

Aujourd’hui, l’industrie du packaging, explique le dirigeant allemand, doit être prête à répondre aux demandes extérieures le plus rapidement possible. Il peut y avoir, dit M. Gerbold dans l’interview, de grandes fluctuations de la demande dans un laps de temps très court, ou de nouveaux produits avec des exigences et des réglementations sans précédent.

En même temps, les relations entre les différentes parties concernées ont également subi de profonds changements. Alors qu’il n’y a pas si longtemps, il fallait des années de réunions et de négociations pour que deux entreprises parviennent à un accord, aujourd’hui les processus de décision sont beaucoup plus rapides et plus « simples ». En bref, la pandémie a complètement changé le scénario, tant pour les fabricants de médicaments que pour les entreprises de conditionnement.

Flexibilité et dynamisme : la « nouvelle normalité » de l’emballage pharmaceutique

Pour répondre efficacement à ces nouvelles demandes, l’industrie de l’emballage a adopté de nouvelles méthodes de production. L’aspect le plus important, souligne Konstantin Gerbold, est la flexibilité du processus : en moyenne, les commandes et les charges sont plus petites qu’il y a deux ans. Cela implique une organisation différente au sein de la ligne de conditionnement : les entreprises doivent donc être préparées à des changements continus de produits et, par conséquent, à l’assainissement, au nettoyage et à la réorganisation en continu. Le secteur est plus dynamique que jamais, il est donc essentiel que les machines packaging soient continuellement entretenues et opérationnelles pour faire face à des taux de production plus élevés que jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.