Les moules pour les presses : définition et composants

Nous avons déjà parlé dans un article précédent des presses en général, mais nous ne sommes pas encore rentrés dans les détails pour illustrer la composition et le fonctionnement d’un outil extrêmement important pour ce type d’usinage : les moules pour les presses. Voyons aujourd’hui ensemble de quoi il s’agit et comment ils fonctionnent.

 

Composants des moules pour les presses

Les moules pour les presses sont constitués de trois éléments fondamentaux : le poinçon, la matrice et le serre-pièce.

Les poinçons

Le poinçon est la partie mobile du moule et peut avoir différentes formes en fonction du travail à effectuer. Habituellement, il est fixé sur la partie supérieure des presses, avec son mouvement il garantit, le cas échéant, le cisaillement ou la mise en forme de la feuille.

Il faut veiller à ne pas confondre les poinçons utilisés dans les moules avec ces outils, aussi appelés poinçons, qui sont utilisés dans le moule d’inscriptions ou de logos, consistant en une petite tige en acier dur avec des extrémités pyramidales tronquées, sur laquelle est gravée un code, un chiffre ou une lettre.

Les matrices

Si le poinçon est la partie mobile du moule, la matrice représente la partie fixe, généralement située sur le plan de la presse. La tâche de la matrice est de contenir la coupe dans les opérations de découpage et de déformer la feuille dans les opérations de formage.

Lorsqu’elles sont utilisées pour des opérations de cisaillage ou de poinçonnage, les matrices doivent être complétées par un dispositif de déchargement du matériau découpé. Cette décharge consiste essentiellement en une extension de la partie creuse à partir de laquelle le matériau est expulsé.

Les serres-pièces

Le serre-pièce a pour fonction de bloquer la feuille de tôle contre la matrice, pour éviter qu’elle ne soit entraînée par le poinçon en cas de cisaillement, ou en permettant de la faire glisser mais non pliée, dans le cas d’un dessin.

Normalement, le serre-pièce est fabriqué dans le cas de moules simples avec des caoutchoucs résistants à l’huile, ou est fait de plaques d’acier fixées avec des ressorts de rigidité adéquate pour les moules les plus complexes.

Les matériaux utilisés dans la construction des moules doivent être caractérisés par une dureté, une ténacité et une résistance à l’usure élevées. Toutes les pièces qui entrent en contact avec la feuille sont trempées et rectifiées.

N’hésitez pas à consulter notre catalogue en ligne si vous êtes intéressés à l’achat de machines de tôlerie d’occasion. Vous pouvez également nous contacter si vous avez une machine d’occasion à vendre; ou alors vous pouvez également publier directement votre machine à vendre sur notre catalogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *