Quels sont les processus de traitement de la tôle?

Nous voilà de retour dans notre section “Comment ça marche” avec un nouvel approfondissement technique. Aujourd’hui nous nous intéressons au secteur de la tôlerie. La tôle est une plaque dérivée du laminage de dalles, produits semi-finis en acier obtenus à partir du coulage de métal liquide. La tôle est conditionnée en bobines de différentes épaisseurs et de largeurs différentes, afin de faciliter également leur transport.

La bobine est ensuite aplatie de manière à annuler la courbure puis elle est découpée en feuilles de dimensions correspondant aux besoins des opérations à effectuer.

Mais alors comment passe-t’on des feuilles de tôle au produit fini ? De manière synthétique, ces processus peuvent être résumés comme suit:

  • faconnage
  • formage
  • assemblage

Aujourd’hui nous nous concentrerons sur les processus de façonnage et de formage. Nous pouvons définir les opérations de façonnage comme toutes les opérations à travers lesquelles nous donnons à la feuille de tôle le contour souhaité, les opérations de formage quant à elles sont celles qui transforment la pièce façonnée en un objet tridimensionnel. Les deux opérations se déroulent à travers une série de processus que nous appellerons la découpe, le moulage et le pliage.

La découpe

La découpe est certainement la première opération de la phase de mise en forme de la feuille. La technique la plus courante pour couper la tôle est le cisaillement. Au fil des années, des techniques plus récentes se sont ajoutées : l’oxycoupage ou la découpe gaz et la découpe plasma, la découpe laser et la découpe au jet d’eau.

Le moulage

Le moulage consite en la création de formes et de façonnage, afin de réaliser les formes désirées en donnant à la tôle des déformations permanentes.

Le moulage a généralement lieu immédiatement après avoir effectué les opérations de découpe et comprend deux étapes:

  • découpage et poinçonnage (façonnage);
  • courbure et emboutissage (formage).

Les opérations de moulage sont réalisées à l’aide de machines appelées presses et d’équipements appelés moules. Ceux-ci ont pour mission de transférer la force de découpage et de déformation sur la tole à traiter.

Le découpage permet de façonner le périmètre de la feuille à travailler, tandis que le poinçonnage permet de percer et de sculpter. Les deux opérations utilisent différents types de presses en fonction des besoins. Il est également possible d’utiliser des poinçonneuses CNC automatiques à têtes multiples, qui garantissent une productivité et une flexibilité extrêmement élevées.

La mise en forme de la pièce est réalisée à travers les opérations de courbure et emboutissage. Ces opérations sont réalisées avec des moules composés de poinçons et de matrices.

Le calandrage représente une opération de déformation qui permet de donner une certaine courbure à la feuille (par exemple pour la construction de réservoirs et de tuyaux de diamètre moyen-grand). Le calandrage est réalisé avec des machines appelées rouleuses de tôles (rouleuses de tôles à 3 rouleaux ou rouleuses de tôles à 4 rouleaux).

Le pliage

Le pliage n’est pas seulement connu dans le monde de la tolerie, mais c’est également un processus de déformation de matières plastiques (en phase de formage), qui suit la mise en forme.

Cette opération est réalisée garce à la machine appelé presse plieuse. Ce processus, comme son nom l’indique, consiste à réaliser des plis rectilignes et parallèles sur des pièces de taille moyenne ou grande.


Cet article vous a-t’il plu ? Avez-vous des questions ? N’hésitez pas à commenter ci-dessous, ou à nous contacter ! Après la théorie, la pratique ! Découvrez nos machines de tôlerie d’occasion actuellement disponibles ! Si vous avez une machine de tôlerie que vous souhaitez vendre, vous pouvez la publier gratuitement sur notre catalogue en cliquant sur le bouton ci-dessous

Publiez ici votre machine de tôlerie 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *