La Packaging Valley à l’époque du Coronavirus : une industrie qui ne s’arrête pas

L’annonce de l’urgence mondiale due à Covid-19, annoncée il y a quelques semaines, a obligé tous les pays à se réorganiser afin de ralentir la propagation du nouveau virus. Cette réorganisation a obligé les personnes à rester chez eux et les entreprises à s’arrêter ou à travailler à un rythme réduit.

Cependant, certaines entreprises sont opérationnelles à 100 % en cette période, comme les entreprises pharmaceutiques et toutes les entreprises liées au monde pharmaceutique. Aujourd’hui, nous voulons vous parler de la Packaging Valley de Bologne en Italie, que nous mentionnons souvent dans nos articles liés au packaging.

L’exemple de Marchesini

La Packaging Valley est un regroupement de plus de 200 constructeurs de machines packaging en Émilie-Romagne en Italie, entre Reggio Emilia et Bologne. Avec un chiffre d’affaires de plus de 8 milliards d’euros, c’est la plus importante concentration d’industries dans ce secteur en Europe.

Parmi les entreprises les plus célèbres, il y a le géant Marchesini Group, une multinationale leader dans la construction de machines packaging automatiques pour les produits pharmaceutiques et cosmétiques. L’entreprise n’a jamais cessé de travailler depuis le début de l’urgence, elle travaille en effet à 90% pour le secteur pharmaceutique et les commandes continuent d’arriver dans les 10 usines italiennes du groupe.

Dans son portefeuille de machines, Marchesini propose depuis un certain temps déjà des machines et des lignes complètes pour la production et le conditionnement de vaccins. En plus des commandes en cours, elle travaille déjà avec une société taïwanaise spécialisée dans les vaccins, qui étudie un éventuel vaccin contre le Coronavirus. Plusieurs projets liés au Covid-19 sont en cours, dont un nouveau conditionnement de tests.

Si l’urgence du Coronavirus n’a pas entraîné l’arrêt de la production, les différentes usines ont dû adapter leurs lieux de travail afin de protéger à la fois les employés et les éventuels visiteurs. Dès le début, l’entreprise a immédiatement mis en place des règles quotidiennes strictes à respecter : diminution des équipes de travail, smartworking, prise de température avant d’entrer dans l’usine, protection par des gants et des masques, distributeurs de gels pour des mains et cloisons en plexiglas dans les bureaux. Le travail entrepris par l’entreprise ne s’arrête pas là, et Marchesini est allé encore plus loin pour protéger ses employés et ses clients. Par exemple, les bureaux et la zone de production communiquent entre eux grâce à une application permettant de réduire les déplacements et d’éviter les foules. Pour les clients qui devaient se rendre dans l’une des usines pour assister aux essais finaux d’une machine ou d’une ligne complète, Marchesini s’est organisée pour réaliser les FAT, en respectant tous les protocoles et en se connectant avec les clients grâce à des caméras adaptées à cet effet.

La chasse au vaccin

En cette période, de nombreuses questions sont liées au vaccin. Nous aimerions tous savoir quand il sera découvert, par qui, comment, où et quand il sera produit… Si cette question est importante et vitale pour notre santé et notre avenir, elle est également importante pour les entreprises pharmaceutiques et les fabricants de machines de production et de conditionnement de ce futur vaccin.

Restons toujours dans la Packaging Valley : la société IMA d’Ozzano anticipe et informe que lorsque le vaccin sera découvert, les entreprises devront être prêtes à le produire rapidement. Ils pourront le faire grâce à des lignes et des installations rapides, sûres et modernes, comme celles qu’IMA propose depuis plus de 60 ans. IMA est également l’un des acteurs les plus importants de l’industrie de l’emballage dans le monde. Aujourd’hui, IMA compte plus de 6000 employés et 45 usines dans le monde entier, dont 26 en Italie.

Comme Marchesini, IMA s’est organisée pour continuer à travailler pendant cette période de crise, en se concentrant sur la combinaison d’un travail efficace et de la protection de ses employés. Elle a conclu des accords avec les syndicats et réorganisé ses bureaux (en optant pour le smartworking) et son espace de production. En tant que fournisseur de grandes entreprises pharmaceutiques telles que Sanofi, Bayer ou Pfizer, il est très important pour IMA de ne pas arrêter la production ou le service à la clientèle. Toutes les machines IMA sont désormais équipées de capteurs et de modems permettant de fournir un service d’assistance à distance.

Nous avons présenté aujourd’hui deux exemples, mais il existe de nombreux autres fabricants de machines packaging en Italie et dans le monde qui ont continué et continuent à travailler pendant cette période. Pour ce faire, il est important que toutes les entreprises prennent les mesures nécessaires pour protéger les employés, clients et éventuels visiteurs.

L’impact de cette crise est mineur dans le monde industriel pharmaceutique, car les laboratoires pharmaceutiques doivent continuer à produire les médicaments et les fabricants de machines doivent continuer à fournir les machines nécessaires. L’entreprise Makinate a elle aussi été toujours active depuis le début de l’urgence pour offrir à ses clients des machines packaging et de process d’occasion, disponibles immédiatement, n’hésitez donc pas à nous contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.