Procédés de découpe : oxycoupage et découpe plasma

En guise d’alternative à la découpe par cisaille, d’autres techniques de découpe ont récemment été développées. Elles exploitent autant des formes d’énergie qui n’avaient jamais été envisagées auparavant (comme par exemple la découpe laser), autant de nouvelles formes d’énergie connues depuis un certain temps.

Le développement de ces nouvelles méthodes a sans aucun doute été favorisé non seulement par l’évolution technologique, mais aussi par l’utilisation de plus en plus massive de matériaux céramiques, d’alliages spéciaux, de matériaux composites et de polymères à hautes performances.

Les formes d’énergie les plus utilisées sont principalement l’énergie thermique dite oxycoupage, l’énergie électrique dite plasma et laser et l’énergie mécanique (action érosive des jets d’eau contenant, dans certains cas, des particules abrasives). Nous parlerons de l’énergie mécanique dans un article qui sera publié prochainement sur notre blog industriel. Voyons maintenant ensemble les techniques d’oxycoupage et de découpe au plasma.

L’oxycoupage

De toutes les techniques alternatives à la découpe au cisaillement, l’oxycoupage est la plus ancienne. Cette technique utilise la chaleur d’une flamme produite par un mélange d’oxygène et d’acétylène grâce à une torche qui ressemble à celle utilisée pour le soudage oxyacétylène. Le chalumeau est muni d’une buse centrale par laquelle l’oxygène s’échappe et de trous concentriques d’où sort de l’acétylène.

L’oxycoupage est surtout utilisé pour couper les aciers ordinaires, y compris les aciers épais. Le chalumeau peut être utilisé manuellement ou, comme c’est souvent le cas, monté sur des pantographes.

Par pantographe, nous entendons un dispositif servant de support, bidimensionnel ou tridimensionnel, à un instrument de dessin, de découpe ou de mesure ; il se compose généralement d’un montant pouvant se déplacer sur deux pistes.

Le découpage plasma

La technique de découpe au plasma utilise un jet de gaz (généralement un mélange d’hydrogène et d’azote) qui, envoyé dans une torche (appareil permettant d’obtenir et de diriger le gaz ou plasma ionisé), est ionisé par une forte température produite par un arc électrique ou par l’action d’un inducteur haute fréquence.

Cette technique est un système très polyvalent, à tel point qu’il peut être utilisé pour différents types de matériaux, y compris les métaux non ferreux. De plus, comme il ne surchauffe pas le matériau, il évite la formation de déformations et est rapide et précis. Les systèmes modernes de découpe plasma sont équipés de commandes utilisant des programmes spécifiques. Normalement, ces dispositifs sont montés sur des bancs horizontaux équipés de pantographes ou aussi appelés traceurs qui supportent les unités de coupe connues sous le nom de torches.

Si vous êtes intéressé par l’achat d’une machine de découpe plasma ou oxycoupage, n’hésitez pas à découvrir les nombreuses offres d’équipements disponibles dans notre catalogue en ligne dans la catégorie des machines de tôlerie.

Si vous avez une machine d’occasion à vendre, n’hésitez pas à nous contacter ou à publier gratuitement votre annonce sur notre site.

Publiez gratuitement votre machine d’occasion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *